Marseille Change
Une nouvelle ville

Un ambitieux plan vélo pour Marseille

Parallèlement à l’opération de requalification du centre-ville, la Métropole engage toute une série d’actions en faveur de la pratique du vélo.

La piétonnisation de l’hyper centre de Marseille va réduire la place de la voiture et donc favoriser les modes de transports doux. Pour accompagner cette stratégie d’apaisement de l’espace urbain, la Métropole crée des aménagements, mais aussi des dispositifs et des services qui faciliteront grandement la vie de tous les cyclistes, les occasionnels comme les pratiquants les plus assidus. L’ensemble du territoire métropolitain est concerné par ce plan vélo qui offrira une alternative crédible au tout voiture. Marseille, la ville centre, est bien entendu au cœur de cette stratégie.

Plan vélo express
Plan vélo 2024-2030. L’objectif de la Métropole est d’atteindre, en 2024, 5 % de part modale à Marseille, contre seulement 1,2 %, en 2019.

Un réseau fiable et sécurisé

Huit lignes cyclable sécurisées vont être créées, dans la cité phocéenne, soit un réseau structurant de 85 km à horizon 2024 (et de près de 130 km en 2030).

Cette nouvelle offre de mobilité commence d’ors et déjà à être accessible. Deux kilomètres de piste cyclable bi-directionnelle viennent d’être inaugurée le long de la Corniche Kennedy. En 2020, d’autres lignes se déploieront sur La Canebière, le boulevard Charles Livon… Tous les travaux de requalification de l’hyper centre, du boulevard urbain sud, du cours Lieutaud, du boulevard du Jarret s’accompagnent d’aménagement pour une pratique sécurisée du vélo.

Un usage facile et sécurisé

Puisque le vélo c’est la simplicité et la liberté de mouvement, la Métropole agit pour que chacun puisse utiliser une bicyclette à l’improviste, la garer tout aussi facilement, ou encore, changer de mode de déplacement en toute sérénité… Les services vélos vont se développer au sein des gares, dans les pôles d’échanges et les parcs relais toujours plus nombreux, la « multi modalité » et l’« intermodalité » seront la règle. Dans le même esprit, les places de stationnement vélo seront sensiblement renforcés.

Tous à vélo

Les dispositifs pour acheter, louer (sur la longue durée ou occasionnellement) un vélo seront optimisés. Des actions spécifiques seront initiées afin de développer une mobilité alternative pour les déplacements des parents et des enfants depuis et vers les établissements d’enseignement primaire et secondaire.

Aix-Marseille-Provence va également renforcer la pratique du cyclotourisme.

Dans le même temps, dès 2020, l’offre Métropole Mobilité va être enrichi. Transport en commun, autopartage, covoiturage, parking relais mais aussi vélo, marche ou nouveaux services de mobilités, l’ensemble de l’offre sera intégrée et accessible depuis un smartphone.

Tous acteurs

Les compétences et l’expertise des associations et des collectifs sont précieux pour le développement d’une pratique du vélo sûre et ambitieuse. La Métropole va donc proposer une charte qui actera un processus de concertation avec les associations. Cette démarche concerne, bien sûr, le suivi du « plan vélo » mais elle englobe aussi l’ensemble des projets de voirie et de requalification urbaine portée par Aix-Marseille-Provence.