Marseille Change

Le cours Lieutaud va retrouver ses platanes

Platanes cours Lieutaud

Les platanes, essence historique du cours Lieutaud, vont de nouveau verdir la voie requalifiée par la Métropole. Des arbres identiques à ceux qui ombrageaient le cours dans les années 1950. À une nuance près : la variété sélectionnée est résistante au chancre coloré.

D’ici à la fin de l’année, le Platanus platanor® ‘Vallis Clausa’ va transformer en une avenue paysagée la première section du cours Lieutaud, entre le boulevard Baille et la rue Dieudé, parachevant ainsi la requalification de la voie, telle que l’avait dessinée la Métropole. Au total, 88 sujets seront plantés cet automne mettant la touche finale aux travaux de réaménagement.

La variété sélectionnée est résistante au chancre coloré, ce qui permettra de garantir la pérennité de l’alignement, tout en préservant de toute contamination les platanes des boulevards Salvator et Thurner, tout proches.

En privilégiant ce platane, développé par l’INRA et cultivé à proximité d’Avignon, la Métropole marque aussi son soutien à la recherche et la production locale d’arbres plus résistants aux parasites et autres maladies.

Autre avantage ayant conforté la Métropole dans son choix : la bonne résistance de cet arbre au vent, une qualité appréciable lorsque l’on sait que le cours Lieutaud est situé dans l’axe du mistral.

Avec son feuillage lumineux et son tronc clair, le platane est décidément l’arbre idéal pour le cours Lieutaud qui va ainsi retrouver son allure d’antan, avant que les 187 platanes qui le bordaient soient abattus, en 1955, pour offrir plus de place aux voitures.

Rien d’étonnant donc à ce qu’au terme de la concertation, le choix du Platanus platanor® ‘Vallis Clausa’ ait été largement approuvé, notamment par le comité d’intérêt de quartier Lieutaud-Rome-Préfecture.

Le chancre coloré, une maladie incurable

Transporté vers la fin de la Seconde Guerre mondiale dans les caisses en bois de platane malade qui emballaient le matériel des troupes américaines, le parasite, champignon Ceratocystis fimbriata platani, agent de la maladie du chancre coloré, a décimé la population de platanes : fin 2003, 35 000 sujets étaient déjà détruits en France et les dégâts se poursuivent. Une fois contaminé, un arbre vigoureux, en pleine santé, est tué en quatre à cinq ans.

À ce jour, aucun traitement capable de stopper une infection, même débutante, n’a pu être trouvé.

Platanus platanor® ‘Vallis Clausa’, une variété sans champignon, mais avec des puces ! 

Le platane résistant au chancre, Platanus platanor®‘Vallis Clausa’, a été développé en collaboration entre l’INRA Montpellier-Avignon, – en particulier André Vigouroux, directeur de recherches – et la pépinière Rouy-Imbert. Située à proximité d’Avignon, il s’agit de la seule pépinière de France qui soit autorisée à produire ce platane.

Le Platanus platanor® ‘Vallis Clausa’ est une marque déposée. Chaque plant est vendu avec une étiquette individuelle numérotée certifiant l’authenticité variétale, et une puce électronique à l’intérieur du tronc. Le marquage moléculaire permet de vérifier sur des échantillons de feuilles ou de bois qu’il s’agit bien de platanes issus de la gamme PLATANOR®.

Partager cet article sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn