LA MÉTAMORPHOSE DE PLAN D’AOU

Le projet de rénovation urbaine Plan d’Aou – Saint-Antoine est l’un des plus anciens de Marseille. Depuis trente ans, il mobilise l’ensemble des acteurs institutionnels et locaux. Une suite d’opérations, alliant qualité architecturale et innovation, a fait d’un quartier isolé et fragilisé un « morceau de ville » en cours de redynamisation.

Une transformation profonde…

La cité du Plan d’Aou comptait à sa livraison, en 1970, 915 logements posés sur un plateau. Une position dominante exceptionnelle avec vue sur la rade et l’Estaque. Mais, l’isolement et de graves désordres techniques ont conduit la Ville de Marseille à de premières démolitions dès les années 1980. Un projet de développement social et urbain d’ampleur s’est engagé dans la décennie suivante.

Il a abouti à la démolition de près de 870 logements sociaux obsolètes. Le relogement s’est effectué dans différents quartiers, mais 380 logements ont été reconstruits en compensation, dont plus de 230 sur site. L’enjeu étant de réinscrire Plan d’Aou dans la recomposition globale du secteur Saint-Antoine et de renouer avec le noyau villageois en contrebas.

…pour une meilleure qualité de vie sur un site exceptionnel

Aujourd’hui, le projet de renouvellement urbain touche à son terme avec d’ultimes opérations, notamment autour du belvédère Canovas. Et si désormais l’environnement de vie s’est apaisé et revalorisé, c’est sans conteste, grâce à la mobilisation continue des acteurs locaux et associatifs comme à la participation constante des habitants.

Les enjeux du projet

Recréer une dynamique urbaine

Plan d’Aou s’est transformé en un véritable « morceau de ville ». La multiplication et diversification des fonctions ont permis de créer une dynamique sociale et urbaine qui accélère la reconnexion du quartier à la ville.

Celui-ci attire désormais des usagers extérieurs par la qualité de l’offre d’équipements publics : centre social, maison de l’enfance, médiathèque, maison de santé, restaurant… L’habitat a été diversifié et l’activité économique s’intensifie, réveillant l’intérêt pour le quartier. Certaines familles souhaitent d’ailleurs maintenant s’y réimplanter.

La finalisation du projet de renouvellement urbain vise à faire basculer définitivement le quartier dans le droit commun, après des années de procédures de soutien exceptionnel.

Reconnecter le quartier

Trois nouvelles voies ont été créées pour reconnecter Plan d’Aou à son environnement et irriguer un quartier peu accessible. Les mobilités ont été également repensées.

Depuis 2015, un bus dessert le plateau, tandis qu’un pôle d’échanges multimodal est en cours de création autour de la gare de Saint-Antoine. À l’interface entre plateau et noyau villageois, il permettra de relier la gare Saint-Charles et le centre-ville de Marseille en moins de 10 minutes. 

Europan

En 2012, l’inscription des friches, résultantes des dernières démolitions comme support du concours d’idées architecturales et urbaines Europan 12, a été un accélérateur majeur de changement. Les outils de conception développés par les équipes lauréates ont permis d’associer la population à la vision du développement du quartier

Des supports de représentation ludiques et numériques ont réussi à mobiliser les plus jeunes. La dimension innovante d’Europan ne s’est pas limitée à cette coproduction. Des concepts novateurs d’architecture bioclimatique et méditerranéenne ou d’accession à la propriété des populations plus modestes ont, par exemple, été développés durant le concours. Ils ont trouvé une traduction opérationnelle directe avec les aménagements du belvedère Canovas et de l’AMI* Carré Sud.

*Appel à manifestation d’intérêt

Plan d'Aou - le monticole - credit Philippe CONTI

Le programme d'action

Le projet se concentre désormais sur :

  • La poursuite de la diversification immobilière au cœur du site avec le projet Carré Sud porté par Erilia
  • Le développement du pôle d’échanges de Saint-Antoine

Crédits : Philippe CONTI

Les chiffres-clés

0
habitants
0
nouvelles voies publiques
0 m2
médiathèque
0
logements neufs construits dont 237 sur site et 145 hors site
0
logements démolis dont 258 pendant la convention
0 Ha
aménagements extérieurs

Financement

Conventionnement ANRU signé en septembre 2005 pour un montant total : 116,2 M€ HT

  • ANRU : 23,6 M€
  • Ville de Marseille : 20,9 M€
  • Métropole Aix-Marseille-Provence : 4,5 M€
  • Département 13 : 1,5 M€
  • Région PACA : 4,9 M€
  • Bailleurs : 28,1 M€ 
  • Autres (promotion privée) : 32,7 M€

le calendrier

  • Livraison des aménagements extérieurs du mail et du belvédère Canovas
  • Travaux d’aménagement du pôle d’échanges de Saint-Antoine
  • Atelier de co-construction du futur programme Carré Sud
2021
  • Ouverture de la médiathèque et lancement de l’AMI « Carré Sud »

*Agence nationale pour la rénovation urbaine

2020
  • Premiers logements en prêt locatif social sur site : opération Le Monticole
2019
  • Dernières démolitions et requalification du boulevard du Commandant Robert Thollon et aménagement de la place du Sud
2015
  • « Quartiers créatifs » de MP 2013, capitale européenne de la culture, avec la résidence de Jean-Luc Brisson artiste paysagiste, en résidence à la Gare Franche
2013
  • Résidence Bleu Horizonet concours Europan
2012
  • Ouverture de l’avenue Jorgi Reboul
2010
  •  Ouverture du centre social
2008
  • Signature de la convention avec l’ANRU*
2005
dav

Les acteurs du projet

L’État via l’ANRU impulse et finance les projets de renouvellement urbain.

La Métropole Aix-Marseille-Provence porte l’ensemble du programme de renouvellement urbain sur le territoire métropolitain. 

La Mission renouvellement urbain de la Métropole, en coordination étroite avec la Ville de Marseille, pilote les opérations et la concertation en lien avec les équipes de la politique de la ville de la Métropole, en charge du volet social du projet.

Les équipes de maîtrise d’œuvre urbaine et sociale 

Alain Amédéo, Arnaud Villard, Jean Brémond – Colline, Nathalie Marti

Les maîtres d’ouvrage :

Les bailleurs sociaux, Logirem, Erilia, 13 Habitat, ICF et SNI, et les services de la Métropole Aix-Marseille-Provence et de la Ville de Marseille.

La maitrise d’usage : Les habitants, leurs représentants et les acteurs locaux et associatifs

Les ressources du projet

Plus d'informations
mru@ampmetropole.fr