Le nouveau visage de Saint-Mauront

Le projet de renouvellement urbain, signé en 2009, a permis une profonde transformation du quartier. Cette mutation se poursuivra dans les prochaines années. Avec une action renforcée sur l’habitat privé de la copropriété du parc Bellevue et du secteur de la butte.

Ancien faubourg portuaire, le grand quartier de Saint-Mauront, en lisière du centre-ville et d’Euroméditerranée, se compose, pour majeure partie, d’un habitat privé très dégradé avec un faible taux de propriétaires occupants.

Ce « parc social de fait » accueille une population très modeste et aux nombreuses fragilités sociales. À cet état des lieux, il convient d’ajouter des commerces en difficulté et des ruptures urbaines importantes (dues à la présence centrale de l’autoroute Nord).

Malgré cette situation, Saint-Mauront accueille des lieux culturels au large rayonnement (le théâtre Toursky et le Klap – Maison pour la danse). Par ailleurs, grâce à la présence d’anciennes friches industrielles, un fort potentiel de reconversion est présent sur ce territoire.

Les enjeux du projet

Le projet de renouvellement vise à intégrer Saint-Mauront dans la dynamique du grand centre-ville. Il faut améliorer en priorité les conditions d’habitat des résidents et favoriser l’accueil de nouvelles populations.

Les opérations de constructions d’habitat social, locatif libre et d’accession (notamment sociale) répondent à cette nécessité. Un autre enjeu majeur porte sur l’amélioration des services aux habitants et sur la construction ainsi que la réhabilitation de nombreux équipements.

Des aménagements pour le cadre de vie
La création de nouvelles voiries (rue Octave Teissier) ou leur requalification permettent de faciliter l’accessibilité du quartier. L’aménagement de l’espace public améliore sensiblement la cadre de vie (réaménagement de la place Arzial, création d’un square au cœur de la cité Bellevue…).

Une action ciblée sur les copropriétés du parc Bellevue

Le projet de renouvellement urbain accompagne la requalification du parc Bellevue, situé rue Félix Pyat. Il fait partie des 11 copropriétés ciblées par le PIC, (Plan Initiative Copropriétés), lancé en 2019 à Marseille, par le ministre en charge de la Ville et du Logement.

Un troisième plan de sauvegarde est en cours d’élaboration. Il doit être adopté au premier trimestre 2022 sur 3 copropriétés avec pour objectif :

  • L’amélioration du fonctionnement et de la gestion
  • L’accompagnement des ménages les plus fragiles
  • Les travaux d’urgence
  • L’acquisition ciblée sur plusieurs lots par CDC Habitat

La tour B (168 logements) devra sortir du statut d’immeuble de grande hauteur. Elle sera ainsi plus facile à gérer.

Un projet élaboré avec les habitants

Dès le lancement du projet de renouvellement urbain, de nombreuses initiatives associant les habitants ont été organisées. Elles portaient principalement sur des opérations ciblées dans l’espace public (la place Arzial ou l’impasse Léo ferré), sur des aménagements transitoires (le passage jardinier, les aires de jeux) et sur des aménagements de convivialité (le Cabanon Vertical).

Le programme d'action

Il concerne l’amélioration des conditions d’habitat avec des opérations de constructions d’habitat social, locatif libre et d’accession :

  • Près de 800 logements ont été construits (avec 50 % de logements locatifs sociaux).
  • Plus de 300 logements sociaux réhabilités (dont près de 70 logements dans la copropriété Bellevue)
  • Des îlots anciens dégradés requalifiés (l’îlot Jullien-Jouven-Pyat)
  • Un programme de résorption de l’habitat Insalubre (28 et 38 logements sociaux ont été livrés résidences Gaillard et Amidonnerie)

Ce programme porte également sur l’amélioration des services aux habitants, et ce, grâce à la construction et la réhabilitation de nombreux équipements :

  • Un nouveau centre social (livré en 2011)
  • Un espace lecture créé, géré par l’Acelem (ouvert en 2011)
  • Un café-musique installé au sein du théâtre Toursky (ouvert en 2013)
  • Une crèche de 42 berceaux (ouverte au printemps 2018)
  • De nouveaux espaces publics de l’opération Auphan-Charpentier (square, parking, voies…). 
  • La diversification de l’habitat sur les secteurs Auphan-Charpentier et Cardot. 
  • La requalification du plateau sportif de la butte.
  • Des aménagements temporaires afin d’occuper les espaces en attente de travaux (le passage jardinier).

Les chiffres-clés

0
logements construits
0
logements sociaux réhabilités
0
crèches de 42 berceaux
0
place publique requalifiée d'1Ha
0
squares aménagés
0
centre social et un espace lecture

Financement

Une convention signée avec l’ANRU de 81,2 M€

  • ANRU : 14,7 M€
  • Ville de Marseille : 8,7 M€
  • Métropole Aix-Marseille-Provence : 3 M€
  • Département 13 : 4,6 M€
  • Région PACA : 4,1 M€
  • Bailleurs: 13,5 M€ 
  • Autres (promotion privée) : 32,6 M€ dont 25,9 M€ des promoteurs privés

le calendrier

  • Fin de la requalification des rues Félix Pyat et Auphan

2021
  • Livraison de la place Arzial
  • Ouverture de la crèche Plein Soleil au sein de la nouvelle résidence Louise Michel
2018
  • Livraison du square Auphan-Charpentier
2016
  • Inauguration du passage jardinier rue Félix Pyat
  • Livraison du plateau sportif de la butte
2014
  • Signature de la convention ANRU* sur le quartier de Saint-Mauront

*Agence nationale pour le renouvellement urbain

2009
  • Ouverture de l’espace lecture Edouard Vaillant
  • Ouverture du nouveau centre social Maison pour tous Saint-Mauro
2011
  • Ouverture du café-musique Léo Ferré au théatre Toursky
2012
test

Les acteurs du projet

L’État, via l’ANRU, impulse et finance les projets de renouvellement urbain.

La Métropole Aix-Marseille Provence porte l’ensemble du programme de renouvellement urbain sur le territoire métropolitain depuis 2017 à la suite de la Ville de Marseille, porteur du premier programme. La Métropole pilote l’ensemble des dispositifs sur l’habitat.

Les équipes de maîtrise d’œuvre urbaine et sociale :

Robin des Villes pour l’animation de la concertation du PRU

Les maîtres d’ouvrage :

Les bailleurs Marseille Habitat, 13 Habitat, Grand Delta Habitat, Segec, Logis Méditerranée, CDC Habitat, la Soleam, les promoteurs et investisseurs privés (Nexity, Vinci, Bowfonds Marignan, Urbanis Aménagement)

La maîtrise d’usage :

Les habitants, leurs représentants et les acteurs locaux et associatifs

Les ressources du projet

Plus d'informations
Contact